cours danse orientale

cannes, 5, rue mimot, cannes

Jeudi 19H 20H 

cours danse orientale mandelieu, chez strace dance center

Mercredi 19H 20H

cours danse orientale antibes, chez exprime toi vallauris

Mardi 19H 20H

Apprendre la danse orientale : comment ça marche ?

Les cours sont diviersifés et à la portée de toutes ; l'apprentissage de la danse orientale nécessite une structure et un ordre cohérent (voir Planning des cours). Les cours se déroulent dans une ambiance dynamique et conviviale où chacune trouve sa place (voir les avis).

Vous souhaitez vous inscrire à un cours de danse orientale ?

Vous pouvez consultez l avis des élèves !

Elles vous en parleront mieux que moi  ;) 

CLIQUEZ CI-DESSOUS

 

RENTREE LE JEUDI  10 septembre 2020 à cannes, le 17 à Antibes, le  7 octobre à Mandelieu,

1er cours d'essai payant  (15E) et déductible lors de l'inscription :

  •  

  • Cours à l'unité : 15 € (uniquement le 1er cours d 'essai)

  • Carte de 10 cours : 110 € (valable 3 mois soit 1 semaines) la liberté de s'absenter 3 fois dans le trimestre  sans payer !)

  • Cours semi / particulier : à partir de 25€ (4 élèves)

  • Cours particulier sur demande

Pour  info : une année entière, cela équivaut à 3 cartes soit 330 euros l 'année

 

Les cours à Cannes se deroulent  à l'espace Mimont, 

jeudi à 19H 

 

A partir de septembre 2020,  

 

Danse orientale à Antibes vallauris

 

mardi 19h 

 

Nouvelle adresse : Chez strace dance center

 

Mercredi 19H 

Danse orientale a Mandelieu 2020

1. Sensuelle et libératrice, la danse orientale révèle la part de feminité en chaque femme,

Subtilités et bienfaits de cet art ancestral

Origine de la danse orientale

 

2. Caracteristique de la danse orientale

 

3. La danse orientale pour lâcher prise : Le bien-être mental

4. La danse orientale pour se muscler, travailler l equilibre Le corps : bien-etre physique

5.La danse orientale/danse du ventre pour se débarrasser de ses complexes

6. Organisation du cours 

 Sensuelle et libératrice, la danse orientale/danse du ventre révèle la part de feminité en chaque femme, Subtilités et bienfaits de cet art ancestral.

 

Origine : Apparue dans l'Égypte antique,  sous domination perse, la danse orientale était autrefois un hymne à l'énergie féminine et la fertilité. Développée en Occident dans les années 90 (à travers l’industrie hollywoodienne, des artistes tels que shakira, les bellydance superstars) elle connaît depuis un succès grandissant. 

Parfois appelé "danse du ventre", son origine remonte aux rituels de fertilité des sociétés matriarcales de la perse antique. Elle est une discipline à part entière et complète à la croisée de multiples styles artistiques et culturels qui fait travailler tout le corps de la tête au pied, de manière statique et  dans l’espace.

Cette danse se caractérise par :

  • la dissociation et la maitrise des parties du corps qui peuvent bouger indépendamment l’une de l’autre grâce à 3 répertoires (ondulations, percussions, tremblement). Ainsi, on se réapproprie son corps et travaille la coordination des différentes parties de celui-ci avec comme pivot centrale le ventre et le periné.

 

  • Une bibliothèque musicale très variée dans les styles, chaque danse ayant sa musique spécifique.

  • Sa technicité précise : Ses mouvements allient tonicité et souplesse, ils  se retrouvent dans beaucoup d’autres styles de danse :

afro-latino principalement (salsa cuba / bachata-republique dominicaine, kizomba-danse angolaise)

- Danse tahitiennes,

- Danse d’Asie centrale.

Du style populaire Baladi au  style très aérien et langoureux classique, en passant par le rythme dynamique Saïdi, les formes d'expression corporelle qu’englobe la danse orientale sont nombreuses et s'adaptent aussi bien à des rythmes saccadés qu’à des rythmes plus lents.

 

La danse orientale pour lâcher prise / Le bien-être mental

 

La danse orientale ou danse du ventre est accessible à toutes les femmes, quel que soit leur âge, leur morphologie, ou leur niveau de danse. Elle ne présente aucune contre-indication spécifique. Cette danse ancestrale vous invite au lâcher-prise, tout en souplesse. On se laisse emporter par la musique et les mouvements du corps.

 

La neurobiologiste Lucy Vincent dans son livre Faites danser votre cerveau * (Ed. Odile Jacob), “la coordination de mouvements complexes au rythme de la musique stimule nos connexions cérébrales, en même temps qu’elle préserve notre santé et renforce notre estime de nous-même

 

Elle est excellente pour la concentration, la mémoire et l’attention dans une ambiance joyeuse et conviviale, une garantie anti-déprime et dépression !

La danse orientale ou danse du ventre pour se muscler, travailler l’équilibre

Le corps : bien-être physique

La danse orientale ne se limite pas à des mouvements du bassin. Grâce à la coordination très précise des mouvements, elle sollicite tous les muscles, y compris ceux du ventre et du buste, mais aussi des bras et des épaules. Pratiquée régulièrement, elle permet de tonifier les cuisses, de développer les abdominaux, d’entretenir son dos et surtout d’assouplir les articulations - prévenant ainsi l’ostéoporose. Idéal pour sculpter sa silhouette et améliore son équilibre. Plus insolite, elle permet aussi de muscler son périnée ce qui peut par exemple faciliter l'accouchement.

 La danse orientale ou danse du ventre pour se débarrasser de ses complexes

Cette danse favorise particulièrement l'estime de soi. Elle permet de prendre conscience de son corps de femme et de croire en ses capacités. En plus de développer l’agilité, elle peut être très ludique car elle se pratique avec des accessoires aussi divers que des cannes, des ailes d’Isis, des voiles ou des sagattes - sortes de castagnettes en métal

 

Organisation du cours

Comme pour toute activité sportive, les cours de danse orientale débutent par des exercices d'échauffement musculaire. et articulaire. L'objectif : préparer votre corps à l'effort. S'ensuivent les enchaînements de mouvements sur fond des musiques moyen-orientales (Egypte et Liban). La séance se termine ensuite en douceur par des étirements.